lundi 29 février 2016

La vie nous montre sa beauté quand nous nous autorisons à la voir


Grâce à Xavier Houben

Un livre c'est une longue lettre adressée à de lointains amis imaginés et inconnus pour la plupart qui vous lisent sans que vous le sachiez pendant des jours ou des mois parfois et qui font ainsi vivre en eux votre livre et votre vie et celles de tous ceux qui l'ont nourrie. Grâce donc aux lecteurs connus et inconnus qui louent et multiplient, sans toujours en avoir conscience, la Vie absolue qui jamais ne cesse de se donner à tous avec l'espérance d'être ainsi reconnue et aimée en chacun.  Aujourd'hui, j'adresse ma gratitude particulière à mon lecteur Xavier Houben, un architecte jeune encore, un homme doux et délicat, courageusement engagé dans l'architecture écologique, qui a pris le temps de lire en profondeur mon livre et de m'écrire la lettre que voici. 




Bonjour Robert,

Depuis quelques mois, voir une année entière, j’ai envie de te dire a quel point ton livre m’a touché. Mes deux lectures ont transformé la copie que tu nous avais donnée en un merveilleux manuscrit chiffonné, sali et rempli de notes, de traces de crayon et de doigts.

Ce livre m’a touché comme m’a touché la rencontre avec votre bonheur et votre générosité, à Saskia et à toi, lors de cette soirée où nous étions venus vous offrir un rosier et qui fut pour moi une véritable leçon de vie.


Depuis ce jour, il me semble juste et indispensable de chercher sa voie avec beaucoup d’honnêteté et de bienveillance envers soi même. Je pense que la vie et le partage avec les autres personnes, avec les animaux et la nature ne nous montrent leur merveilleuse beauté que quand nous nous autorisons à la voir. Cette voie, tu nous l’as montrée avec cette honnêteté et cette bienveillance que toi et Saskia personnifiez pour moi.

Je te suis reconnaissant de m’avoir montré qu’une certaine douceur, que certains doutes et questionnements sur la vie et la spiritualité, qu’une certaine fragilité peut-être, ne sont pas des choses que nous devons cacher aux autres. Les personnes bienveillantes nous en serons reconnaissantes, ce sont les personnes dont on se nourrit, et tant pis pour celles qui ont le besoin ou l’envie de nous blesser en passant par cette porte qu’on leur a ouverte.

J’ai beaucoup d’admiration pour ton érudition. Ton livre était pour moi un énorme cadeau car tu y livres ta personne, une mise à nu de tes pensées, de tes plaisirs et de tes questionnements, de ton histoire aussi, ce qui me permet de me nourrir et m’aide à me construire un peu plus.
Le fait que certaines lignes soient très proches de mon histoire et de mon monde n’y est certainement pas étranger : -)

Ces lignes ne sont pas aussi bien écrites que celle de ton ami Olivier, mais ce matin, je me suis dit qu’il était temps de t’envoyer quelques lignes pour te remercier à ma manière un peu confuse à moi.

Je me réjouis de pouvoir continuer mon vol à travers cette vie, en me disant que vous pouvez à chaque moment apparaitre au hasard d’un coin de rue et je garde ton icône voilée comme un rappel pour moi à être et à rester vrai et généreux.

à bientôt, 

avec beaucoup d’émotion, 


Xavier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partagez un commentaire sur cette publication