samedi 10 mars 2018

A l'image même de l'hospitalité de Dieu, l'art est hospitalité


Grâce à toi Andreï Roublev et à toi Andreï Tarkovski
 
L'art est hospitalité, à l'image même de l'hospitalité du Dieu Vivant qui le premier nous accueille en Lui. Cette magnifique icône de la Trinité, peinte par Andreï Roublev vers 1411, reprend l'épisode biblique où d'Abraham accueillit à sa table, sous le chène de Manbré, trois voyageurs inconnus, trois anges qui lui demandèrent l'hospitalité. Andreï Roublev décida de ne pas représenter les personnages d'Abraham et de Sarah pour ne montrer que les trois anges attablés. Ces trois anges bibliques, les chrétiens les regardent comme les trois Personnes de la Sainte Trinité qui font place à leur table à l'humanité tout entière. Le Dieu trinitaire se révélant être un Dieu de relation, un Dieu d'accueil et de partage, un Dieu d'amour qui nous fait le don absolu de lui-même. La sainte table est celle de la Vie, une Vie qui se donne et nous donne de la recevoir à notre tour dans notre coeur, non pas seulement pour un repas, mais pour un Festin d'Amour et de Beauté, le Festin de la vie éternelle. Mais dans la fureur d'un monde livré aux fanatismes de tous bords, c'est-à-dire à toutes les négations de Dieu comment sa Bonne Nouvelle pourrait-elle être reçue elle qui ne peut se recevoir que dans un coeur recueilli.





Parmi les grands réalisateurs soviétiques, Andreï Tarkovski fait figure de sommité. Décédé en 1986 à l'âge de 54 ans, ce poète et esthète du septième art a laissé derrière lui une courte filmographie, mais qui a influencé des générations de cinéastes. Son approche métaphysique et spirituelle, son audace visuelle et la structure inconventionnelle de ses récits sont quelques-unes des caractéristiques de son cinéma exigeant mais gratifiant.  

L'œuvre de Tarkovski est désormais plus accessible que jamais. Mosfilms, le plus vieux et plus grand studio russe, a en effet mis en ligne cinq de ses longs métrages sur YouTube, dans des versions restaurées et sous-titrées. Seuls ses deux derniers films ("Le Sacrifice" et "Nostalghia", produits en-dehors de son pays natal), manquent à ce catalogue remarquable. 

J'ai donc la joie de vous renvoyer à ces chefs-d'oeuvre, et de  partager ici celui que je préfère : la biographie qu'Andréï Tarkovski consacra à Andréï Roublev en 1966. C'est une fresque mouvante et envoutante qui nous plonge dans la Russie du XVème siècle et nous livre une méditation sur le conflit religieux, le rôle de l'art et la puissance de la nature, une méditation dont l'actualité est plus brûlante que jamais. 

Voici le premier volet du film, il faut cliquer sur le lien pour le voir sur You Tube, où le second volet s'enchaînera en principe à sa suite. Vérifiez également les options de sous titrages. 

Cette vidéo a été retirée le 17 mars 2018. 

Ce retrait est-il dû aux tensions actuelles avec la Russie ?

Je laisse le lien place en espérant que la publication des ces films sur YouTube soit renouvelée prochainement.
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partagez un commentaire sur cette publication