mercredi 28 mars 2018

Passion(s)

 Grâce à toi Thierry Diers



 En cette semaine sainte 2018, je vous invite à découvrir sinon à visiter si vous habitez Paris, l'exposition Passion(s) de Thierry Diers à L'Espace Couture Saint-Gervais, un travail de figuration qui est né selon les mots même l'artiste : " à la suite d'échanges qui m'ont donné l'occasion de relire les  textes de la Passion, j'ai exploré ce thème durant plusieurs mois et réalisé de nombreux dessins et peintures pour exposer une toile de cet ensemble l'été dernier à Lille. Bien que peu coutumier des sujets religieux, ce fut un arrêt et une respiration dans mes préoccupations du moment. Je profite de ce week-end Pascal pour vous présenter l'ensemble.  Thierry Diers



Crachats. Huile sur toile. 2017
 

Passion(s)
Thème phare de l'histoire de l'art occidental depuis le Moyen-âge, la Passion a été inlassablement traitée par les artistes. Ce que l'on sait moins, c'est qu'elle fut aussi travaillée tout au long du XXème siècle.


Abandonné. Huile sur toile. 2017


Les artistes ont su ouvrir un sujet à l'origine éminemment basé sur la foi. On retrouve bien sûr les mystiques, cherchant au travers de la souffrance de Jésus de Nazareth un écho à la condition humaine ; d'autres questionnant la nature profondément iconographique du thème, et de son importance visuelle dans notre culture visuelle. D'autres encore, ont su capter le statut désormais "pop" d'un type d'image qui parfois oscille entre cliché et kitsch. Au XXIème siècle, alors que l'enjeu de la fraternité entre les hommes n'a jamais paru aussi urgent, l'histoire d'un homme souffrant pour les autres peut à nouveau servir de point d'appui.


Déposition. Fusain sur papier. 2017



L'artiste, qui extirpe une partie de son intimité pour la mettre en forme et permettre au spectateur de réparer secrètement son âme, s'inscrit dans cette dynamique. Certains en font une parabole abstraite, d'autres réinterprètent l'image, d'autres encore, peu attachés à l'idée d'un péché originel, voient en revanche d'autres manquements de l'humanité à l'égard de son prochain nécessitant d'être réparés. Si chacun a sa propre croyance ou incroyance, tout artiste pense son oeuvre comme un moyen d'échange positif entre les hommes. L'idée est ici de présenter un panorama de créateurs, hommes et femmes de tous horizons et de toutes générations, qui ont cherché à reconstruire le temps d'une oeuvre l'âme de leurs congénères.
Nicolas-Xavier Ferrand,
Préface de l'exposition Passion(s), Lille 2017


The King. Huile sur toile. 2017

Exposition Espace Coutures Saint-Gervais 6 rue des Coutures Saint-Gervais 75003 Paris(ex galerie Duboys - le long du Musée Picasso) Vendredi 30 mars, samedi 31 mars, dimanche 1er avril et lundi 2 avril 2018 de 14h30 à 19h, 30 mars - 02 avril 2018

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partagez un commentaire sur cette publication