lundi 4 juin 2018

Au fond de moi je sais bien que si talent il y a, il ne vient pas vraiment de moi...


 Grâce à Marie Poirelle, lectrice de Ad Imaginem Dei



Le 3 juin 2018

Bonjour Robert,
J'ai enfin pris le temps de me plonger dans ton livre ( Ad Imaginem Dei 1 L'oeuvre invisible) acheté lors de ton exposition à Plaincourault, où j'étais venue te déranger avec mes plans de géobiologie... 


Vue partielle de l'exposition Nous, du groupe Grâce, Saskia Weyts et Robert Empain,
à la chapelle de Plaincourault, été 2015


Peu après, tu m'as demandé si je comprendrais ton cheminement à travers tes écrits.

Oui, j'ai compris et j'ai aimé, beaucoup aimé même. 

J'avais commencé à marquer les pages au crayon papier dès qu'un passage traduisait de belle façon mes pensées, ou m'interpelait, ou me touchait. Je me suis vite rendue compte qu'il y en avait beaucoup trop pour que je te les cite, je vais donc résumer mes commentaires.

Je ne m'attendais pas à ton passé de publicitaire et j'ai adoré ton analyse, moi qui ai été trésorière de l'Association Nationale de Défense des Téléspectateurs lorsque la pub a commencé à couper les programmes dans les années 90...

Tu m'as un peu scotchée avec la cérémonie de messe. Afficher ainsi sa foi, Il fallait oser !

Les descriptions de tableaux m'ont non seulement intéressée mais ont grandement  contribué à mon éducation... Et pas que ... " la Tentation de Saint Antoine" m'a éclairée pour mieux supporter des émotions à combattre et retrouver ma sérénité. Merci.


Le tentation de saint Antoine par Jérôme Bosch, Lisbonne 
Pour lire cet extrait cliquer sur cette légende


Et tout cet amour ! Me voici rassurée sur la race humaine, encore merci.

Lorsque j'ai un écrit important à rédiger, je choisis mon endroit, une feuille blanche et un crayon papier, et j'attends qu'on me souffle. Parfois je m'épate quand je me relis... au fond de moi que sais bien que si talent il y a, il ne vient pas vraiment de moi...

Bien sincèrement,

Marie


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partagez un commentaire sur cette publication