mercredi 28 janvier 2015

Ad Imaginem Dei 1 L'oeuvre invisible






"Lire et contempler cet ouvrage étonnant procure une grande joie, 
et aussi beaucoup d'autres sentiments plus modestes 
mais tout aussi agréables. Ce livre est vraiment l'ami des humains, 
fidèle et toujours de bonne humeur même quand il est douloureux."  

Thierry Berlanda 




Ce livre est le récit de ma longue histoire d’amour avec celle qui m’a aimé la première : la Vie.
Ce premier volume, tiré de mes carnets des années quatre-vingts, en partie reconstitués, complétés et modifiés quant aux noms des personnes évoquées, suit l’itinéraire tâtonnant du jeune homme marié et dépité, du créatif choyé et du peintre inconnu que j’étais, qui, poussé par la Nécessité intérieure (2décide de passer des agences de publicité, des studios et des salles de montages, à l'atelier, de la créativité à l'Imagination créatrice, des images fabriquées et falsifiées aux oeuvres d'art, du dehors au dedans, du visible à l’invisible, du désir à l’amour, de l’existence à la Vie, des idoles à la Vraie Image vivante de Dieu que nous sommes tous par naissance et par vocation. 

Ce premier volume raconte mes voyages en Europe et en Amérique, mes aventures et mes rencontres avec les artistes et les oeuvres qu'ils ont créées non pour notre divertissement ni par désir d'entrer dans l'histoire mais pour notre approfondissement intérieur, notre édification spirituelle.  J'ai donné à ces notes prises sur le vif la forme d’un récit illustré par les oeuvres dont je parle, espérant partager ainsi la joie et le désir de créer et de recréer par le regard et l'esprit les oeuvres que les artistes nous ont confiées




L’art a pour vocation première de nous enseigner la joie, la joie de vivre qui est la joie de créer. 
L’art du peintre est l'art de voir et de faire voir. Et vivre comme voir c’est recevoir ce qui nous est donné à vivre et à voir, ce qui est confié à notre regard. Re-garder cela veut dire prendre à nouveau sous sa garde, recueillir et aimer, veiller et éveiller. 

Regarder et recevoir de cette façon c’est recréer en nous les oeuvres que nous voyons, entendons ou lisons. C'est recevoir d'elles la vie que leur créateur leur a donnée en leur donnant de la sienne. Chacun recevant de l'oeuvre ce qu'il donne de lui-même dans la rencontre. C’est ainsi que les oeuvres d’art sont des lieux de rencontres, de relations, des lieux hospitalité, d'accueil et de recueillement. 
De telles oeuvres sont alors à nous véritablement, non pas comme des objets à posséder ou à collectionner, mais comme des oeuvres que nous avons vécues et qui vivent en nous pour toujours. 

Les véritables oeuvres d’art se reconnaissent à ceci qu’elles outrepassent immédiatement leurs réalités matérielles et historiques, leurs valeurs mondaines,  pour devenir des oeuvres immatérielles, des oeuvres de l'Esprit, pour devenir verbe, le verbe oeuvrer que chacun peut alors conjuguer au présent de sa vie. C'est ainsi que l’oeuvre d’art véritable, et véritablement rencontrée, conjugue au présent vivant de chacun le Verbe Créateur. Et par cette rencontre que se vérifie la vocation spirituelle de l'art. 

Le Verbe Créateur est la Vie en Personne qui nous donne de vivre d’éprouver tout ce que nous vivons. La Vie qui nous donne la liberté de la nier ou de la connaître vraiment en amour. Car l'amour est la connaissance suprême. Le Verbe est encore l'Esprit qui nous donne de nous imaginer à son Image, c'est-à-dire de nous faire vivant à l’Image de Dieu et de connaître sa Joie. 
C'est ainsi, et pas autrement, que l'art accomplit sa plus haute promesse : nous révéler  que par l'esprit nous pouvons connaître l'Esprit.

Ce livre est un recueil de grâces rendues aux artistes de tous les temps et une prière à la Vie.
C'est en cela qu'il est à l'anti-dote à l'art spectaculaire marchand spéculatif que l'époque et sa vaste entreprise nihiliste cherchent à nous imposer sous le nom d'art contemporain. 




Ce livre est également disponible pour une lecture sur Mac sur iTunes store 






Texte : Robert Empain 
Illustrations : oeuvres de Genille Bellini et Wasily Kandinsky






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partagez un commentaire sur cette publication